À l’occasion de la journée mondiale sans tabac, la Polyclinique Inkermann se mobilise en organisant une journée d’information et de sensibilisation sur le lien entre tabac et cardiopathies et vers un éventuel arrêt du tabac, le Jeudi 31 mai 2018 de 11h à 15h, dans le hall de l’établissement. Cette journée s’adresse aux patients, familles, salariés et praticiens. L’entrée est libre et gratuite.

La Polyclinique Inkermann vous propose, lors de cette journée, de rencontrer des personnes formées en tabacologie qui vous proposeront des aides afin d’arrêter de fumer.
Vous pourrez aussi rencontrer une diététicienne qui vous vous guidera vers une alimentation saine et équilibrée lors de votre arrêt du tabac.

 

Au programme de cette journée :
Jeux, test de dépendances, documentations de santé publique, les sujets : la cigarette électronique, les aides dans l’arrêt du tabac, les personnes ressources sur le territoire, mesure du taux de monoxyde de carbone, quizz…

 

Retrouver un corps sain
La France compte près de 16 millions de fumeurs. Pourtant, les bénéfices de l’arrêt du tabac sont nombreux. Certains sont d’ailleurs quasi-immédiats. Après seulement 20 minutes, les pulsations du cœur et la pression sanguine diminuent. Au bout d’une journée, on note une diminution du risque d’infarctus du myocarde. Le corps ne contient plus de nicotine. Après 48 heures, l’odorat et le goût s’améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser. Puis, au fil des mois, les ex-fumeurs voient leur fatigue et leur toux s’atténuer, leurs cils bronchiques repousser, le risque d’accident vasculaire cérébral diminuer de moitié. Et au bout de 15 ans, l’espérance de vie d’un ancien fumeur redevient identique à celle d’une personne qui n’a jamais fumé !

 

Des chiffres catastrophiques
Durant le XXe siècle, le tabac a causé 100 millions de morts dans le monde entier et ce nombre risque de s’élever à 1 milliard pour le XXIe siècle si rien ne change. En France, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable, avec environ 73 000 décès chaque année. En moyenne, un fumeur régulier sur deux meurt prématurément des causes de son tabagisme. Les complications commencent à apparaître 20 à 30 ans après la première cigarette.

 

VENEZ NOMBREUX pour échanger sans jugement !